LE DERNIER ROI D’ÉCOSSE : LES 4 PHASES DU MANIPULATEUR

 Dans DÉVELOPPEMENT PERSONNEL, FILM

« Le Dernier Roi d’Ecosse » est un long-métrage de 2006. Son intensité est saisissante. Tout va crescendo : l’enfer se démasque aux yeux du protagoniste (joué par James McAvoy)

Je conseille à chacun ce film, tant pour sa qualité cinématographique que pour son ancrage historique (il retrace des faits réels du didactateur Idi Amin Dada).

Je le conseille également à celles et ceux qui veulent voir de leurs propres yeux l’effet sournoi et dévastateur d’une personnalité manipulateur-pervers-narcissique sur son entourage.

Ce film retrace scrupuleusement les 4 phases du manipulateur. Telle une araignée en chasse, il va observer, attirer/séduire, isoler puis détruire.

Les 4 phases du manipulateur (alias pervers-narcissique) :

1. Observation

Le manipulateur observe sa future victime, se renseigne directement ou indirectement. Son but est de déterminer les ressources de sa proie (afin de mieux la séduire ensuite) et également ses failles (souvent émotionnelles).

2. Séduction

Le manipulateur se montre de grande grâce. Il flatte, est aux petits soins, fait des cadeaux (souvent onéreux pour créer une dette morale). L’égo de la victime est glorifié, endormant un peu plus sa capacité d’analyse, de discrimination et d’affirmation de soi. Toujours dans la métaphore de l’araignée, nous pourrions dire que cette séduction consiste pour le manipulateur à envoyer son venin soporifique.

3. Isolement

Par des petits actes, au départ anodins, puis au fur-et-à-mesure très marqués, le manipulateur dit isole sa proie, la met en porte-à-faux vis-à-vis des autres, lui fait des remarques peu élégantes ou désobligeantes devant les autres, lui dit qu’un tel a dit ça sur elle. Parallèlement, il est très flou et n’hésite pas à dire une chose et son contraire dans la même phrase, insistant bien pour dire à sa victime qu’elle ne comprend rien. Parfois même, il fait faire dire ses ignominies par d’autres.

Chez la victime un sentiment d’insécurité, de vacillement s’empare de son quotidien. Elle a tendance à perdre confiance, à s’enfermer dans son incompétence (idée créée par le manipulateur), à couper les ponts. Au niveau physiologique : des insomnies, des maux de tête, un tension artérielle trop forte ou trop basse, etc. Des signes de burn-out.

4. Destruction

Ne supportant pas la faiblesse de sa victime à ses côtés, il n’hésitera pas à détruire

Derniers articles

Saisissez le terme recherché puis appuyez sur la touche Entrée

développement personnel